Les origines des bols chantants tibétains

Originaires de l’Himalaya, les bols chantants tibétains, appelés encore bols himalayens, sont l’une des formes les plus primitives et les plus utiles créées par les humains. Utilisés auparavant pour des fins divers, ces instruments faits de 7 métaux sont de plus en plus connus dans le monde entier dans le domaine de la guérison et du spiritisme avec ses énergies de transformation. Cependant, l’origine et la fonction originale de ces bols sont toujours entourées de mystère.

Histoire des bols chantants tibétains

Le bol chantant est souvent considéré comme étant d’origine tibétaine. Cependant, comme nous savions qu’il existe également d’autres opinions et qu’il n’y a pas de preuves approfondies. Certaines sources estiment que vers 3000 avant JC les bols chantants auraient été faits de métal provenant de météorites tombées de l’espace. Certains bols chantants étaient faits d’alliages de cinq à sept, voire douze, métaux.

Il existe également de nombreuses histoires sur l’utilisation des bols chantants. Beaucoup de gens disent que les moines bouddhistes les utilisaient pour collecter des offrandes et de la nourriture tout en marchant dans les rues des villages autour de l’Himalaya. On pense également que dans la tradition tibétaine, les moines utilisaient le son à des fins spirituelles et curatives en chantant des bols, des cloches, des gongs et des trompettes.

La même idée d’utiliser le son et les vibrations particuliers créés par les bols chantants tibétains à des fins de guérison devient de plus en plus populaire aujourd’hui sous le nom de massage au bol chantant tibétain ou massage sonore.

Les bols tibétains en métal ont fait leur apparition sur le marché occidental dans les années 1960 et 1970. De nos jours, on voit de plus en plus des bols chantants en cristal faits de cristaux clairs ou givrés et de verre. Ceux-ci diffèrent des bols chantants tibétains originaux en ce que ces derniers sont beaucoup plus résonnants pour les oreilles et le reste du corps.

Comment jouer un bol tibétain ?

Il n’est pas difficile de jouer un bol chantant tibétain. Tout d’abord, tenez le bol sur votre paume et frappez le maillet en bois, souvent recouvert à une extrémité d’un rembourrage en cuir ou en tissu, contre le bord du bol. L’extrémité couverte est celle qui frappe le bol, toujours à un léger angle avec le bol. Le maillet est ensuite tourné autour du bord du bol en utilisant un mouvement de bras complet pour maintenir le son produit.

Lorsque vous souhaitez augmenter la fréquence du son, tournez le maillet plus rapidement autour du bol. Ralentir la rotation conduit à un son plus doux. S’il est frappé avec le milieu du maillet perpendiculaire, un bol tibétain peut créer des sons de base. L’angle du maillet doit être légèrement vers l’extérieur et la rotation doit être dans le sens antihoraire.

Chaque fois que le bol chantant tibétain est joué, il crée trois harmoniques ; une fréquence fondamentale et une deuxième et troisième plus harmonique. Il en résulte la mystérieuse résonance et les vibrations que l’on entend émaner du bol.

(4)